Retour sur la soirée OSONS L'INTERNATIONAL

Très très grande soirée ce mardi 22 mars 2016, organisée par les DCF Lyon, sur une thématique ambitieuse : Osons l'international, l'audace du Made in France.

200 personnes, chefs d'entreprise, dirigeants commerciaux et marketing, salariés curieux et passionnés, étaient venus écouter un panel haut en couleur, avec Arnaud Montebourg, Jacques Berger (Directeur Général Eurotab Group), Bernard Reybier (Président de Fermob), Arnaud Hendoux (Directeur Commercial de Focal) et Anne-Sophie Panseri (Présidente de Maviflex). La soirée, organisée autour de l'intervention de Denis Jacquet, proposait une table ronde sur la manière dont ces entreprises farnçaises avaient osé (et brillamment réussi) leur aventure à l'international. En seconde partie, de soirée, place était laissée à Taïg Khris, qui à travers son histoire venait partager une philosophie forte et positive : OSER porter ses rêves !

Après l'introduction de notre Président Jean-Pierre Barros, on retiendra quelques phrases fortes qui nous ont tous surpris, interpelés, séduits... Au choix ! Nous avons souhaité en partager quelques unes avec vous.

Denis Jacquet : " les 4 défis auxquels il faut répondre pour s'exporter sont : avoir une taille suffisante, expliquer à quoi sert ce que l'on vend, être humbre et s'adapter aux façons de faire des pays où l'on va."

Arnaud Montebourg, à propos de la crise de l'industrie qui a vu de nombreuses entreprises disparaître : "Quand on coupe un arbre, il faut du temps pour qu'ensuite d'autres repoussent. Mais dans certains pays, c'est plus rapide grâce au patriotisme économique, c'est à dire une certaine fierté de ce que l'on est et de ce que l'on fait."

Arnaud Monteboug : "Les mentalités peuvent changer et sont en train de changer d'aulleirs, la réussite d'aventures comme Le Slip Français ou 1083 le prouvent. "

"La société est prête à payer la sincérité du producteur, cela demande de la pédagogie vers le client final".

Arnaud Hendoux : "Il ne faut pas avoir peur l'aller là où les autres ont peur d'aller" (en parlant du Pakistan ou de l'Inde)

Jacques Berger : "Pour réussir, il faut une vraie équipe de business developers, mais surtout s'imprégner de la culture sur place."

 

 

Bernard Reybier : "Exporter tout près, en Suisse ou en Belgique est plus facile pour démarrer. Nos résultats aux Etats Unis sont également dûs à notre pugnacité.

"Mais partout, nous revendiqons l'excellence française, notre créativité et notre capacité à inover."

Anne-Sophie Panseri : "Pour nous, aller à l'international est toujours essentiel pour notre perennité, et passe par les réseaux de distributeurs. Pour recruter des distributeurs, il faut une relation de confiance, et un partage de valeurs. Dans le business, il y a une part de tripes et de coeur !"

 

Taïg Khris (NDLR : une incroyable énergie, de l'humour, nous somems tous ressortis de cette soirée avec la sensation que oui, tout est possible) :

"Tomber 7 fois, se relever 8 fois"...

Belle leçon d'optimisme !